Université de technologie de Troyes

Contenu

L'UTT lance la Chaire industrielle et d'innovation territoriale "SilverTech"

Le 12 septembre 2016

L'UTT lance la Chaire industrielle et d'innovation territoriale "SilverTech", s'appuyant sur les travaux de ses équipes de recherche et sur le Living Lab ActivAgeing *.
A l'occasion de son déplacement à Troyes, Pascale Boistard, secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, visitera le le 13 septembre les installations de l'UTT dédiées à cette expertise.
Pierre Koch, Jacques Duchêne et Dimitri Voilmy présenteront à la délégation ministérielle et départementale la chaire et le Living Lab.

La Chaire SilverTech adresse dans toutes ses dimensions le domaine des technologies pour le bien vieillir, ou, en utilisant un vocabulaire ancré dans le champ de la Silver économie, le domaine des " Silver Technologies ". La question du maintien en autonomie, en particulier à domicile, est une grande question sociétale dont l'une des réponses est une innovation médicale, sociale et technologique, créant de la valeur tant sur le plan socio-économique que sur le plan de l'usage.

La Chaire SilverTech couvre les trois domaines fondamentaux attendus d'une telle chaire d'innovation :

  • Une formation au champ des Silver technologies, avec entre autres une approche innovante par ateliers expérimentaux de co-création pouvant mixer des participants de disciplines différentes, en formation initiale comme en formation continue.
  • Des recherches scientifiques et technologiques visant des solutions à haute valeur socio-médico-économique, favorisant les projets partenariaux université/ entreprises.
  • Une démarche de valorisation et de transfert de technologie, pratiquée de façon récurrente à l'UTT, à destination des acteurs de la Silver économie.

Après le développement de nombreux projets de recherche, la création de l'association MADoPA, aujourd'hui centre expert national de France Silver Eco, et la mise en place du Living Lab ActivAgeing permettant de mettre en œuvre conception participative et évaluation par les usages, l'UTT valorise tous ces acquis en investissant de façon significative dans cette Chaire qui bénéficie d'un large réseau de partenariats déjà établis grâce aux projets de recherche engagés par l'UTT dans ce domaine et au portefeuille des partenaires du Living Lab ActivAgeing.

Le modèle économique de la Chaire repose sur un partenariat public/privé :

  • Fonds propres de l'Université
  • Financements par mécénat au travers de la Fondation partenariale UTT : des conventions de mécénat ont été signées officiellement le 5 septembre 2016 pour une durée de 5 ans minimum, avec l'engagement de 5 mécènes, 2 grandes entreprises (Plurial Novilia et Crédit Agricole à travers ses fondations régionale et nationale) et 3 PME du territoire (Assystel, Festilight et Alpix).
  • Financements publics des Collectivités territoriales et des Fonds européens FEDER
  • Financements au travers de projets partenariaux.

*Le Living Lab piloté par Dimitri Voilmy est un lieu où des innovations se conçoivent, sur la base de besoins identifiés, avec l'ensemble des acteurs susceptibles d'intervenir au cours de la vie de cette innovation. Le Living Lab ActivAgeing (LL2A : www.activageing.fr) s'inscrit dans ce cadre avec un domaine d'application privilégié : les dispositifs et services d'accompagnement de l'autonomie des personnes âgées. Il réunit les compétences (sciences pour l'ingénieur et SHS) et les ressources (plateau technique d'observation et d'évaluation, appartement expérimental) nécessaires à cette démarche de conception participative. Il s'inscrit dans la dynamique nationale induite par le Forum des Living Labs en Santé Autonomie dont il est membre fondateur. Il est visible au niveau européen grâce à sa labellisation par le réseau ENoLL. Son activité peut se résumer selon deux axes :
- Concevoir les innovations de façon participative avec tous les acteurs. Depuis la phase initiale de recueil des besoins jusqu'à la mise sur le marché, le Living Lab ActivAgeing implique les utilisateurs finaux : personnes âgées, professionnels de santé et des services à domicile, aidants naturels, organismes financeurs et/ou concernés par le déploiement des solutions.
- Évaluer les solutions en les confrontant aux usages. L'évaluation est multicritères (performance, bénéfice, qualité d'usage, acceptabilité, valeur économique…). Elle se déroule au plus près des conditions d'usage de l'innovation (avec les utilisateurs, proche de l'environnement réel).