Université de technologie de Troyes

Contenu

Investissements d’avenir : "Matériaux, Métallurgie, Procédés" lauréat des Instituts de recherche technologique

Le 8 mai 2011

Dans le cadre des investissements d’avenir (« grand emprunt »), Plusieurs ministres viennent d’annoncer le résultat des appels à projets concernant les Instituts de recherche technologique (IRT). Le projet « Matériaux, Métallurgie, Procédés » (IRT M2P), qui verra le jour en Lorraine, fait partie des six lauréats.
Ce projet vise à créer un centre de recherche technologique de notoriété internationale, véritable plate forme collaborative entre le monde académique et la recherches privée.
Il est porté par le monde académique du grand Est (universités de Lorraine, universités de technologie de Troyes et Belfort Montbéliard, CNRS…) et les pôles de compétitivité (Materalia, Véhicule du futur, Fibre, Microtechniques) et de nombreuses entreprises. Cette très forte implication des industriels (Saint-Gobain PAM, ArcelorMittal, PSA Peugeot Citroën, Mersen, Faurecia, Safran, Eramet, les  PMI représentées par les Pôles,...) a été la clef du succès.

L’IRT rassemblera des chercheurs et ingénieurs venus des laboratoires universitaires et des centres de recherche et développement industriels ; trois cents personnes sont prévues à l’horizon 2020. Cinq grands axes de travail sont définis dans le domaine des matériaux :

  • amélioration de la performance des matériaux ;
  • allégement des matériaux ;
  • amélioration des procédés de fabrication ;
  • éco-conception et recyclage ;
  • maitrise des  installations industrielles.

L’implantation principale de l’IRT sera sur le technopôle de Metz, au centre des principales ressources académiques et industrielles sur lesquelles il reposera. L’IRT bénéficiera évidemment des compétences scientifiques rassemblées à Nancy au sein de l’Institut Jean Lamour. Deux autres implantations (l’une en Champagne-Ardenne sur le campus de l’université de technologie de Troyes et l’autre en Franche-Comté) complèteront le dispositif.

L’IRT M2P sera doté d’un statut de société privée (SAS) et aura une gouvernance efficace associant l’ensemble des partenaires. L’IRT M2P qui consacre une longue collaboration entre les laboratoires et les entreprises est le résultat d’un travail commun exemplaire et d’un soutien déterminant des collectivités locales. Ce succès démontre tout l’intérêt de la démarche de restructuration de l’espace universitaire lorrain par sa présence dans une interface majeure avec le monde industriel.

Télécharger le communiqué de presse

Retour vers "toute l'actualité"