Contenu

Financement de la thèse

L’inscription en Doctorat est conditionnée, entre autres, par l’obtention d’un financement pour les 3 années de la thèse. Vous trouverez, ci-dessous, un récapitulatif des principaux types de financement ouverts aux futurs doctorants, sachant que cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

 Le contrat doctoral

L’UTT se voit attribuer, chaque année, un certain nombre de supports de la part du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, des collectivités locales (Conseil Régional Champagne Ardennes, Conseil Général de l’Aube, Grand Troyes), voire également dans le cadre de programmes de recherche (ANR, CPER…). Certains de ces financements peuvent aussi faire l’objet d’un cofinancement (avec une entreprise, un grand organisme, ou dans le cadre de programmes de recherche…).

 Chaque début d’année civile, l’UTT (via son Conseil Scientifique) procède à un appel à sujets de thèse auprès de ses enseignants-chercheurs. Début juin, chaque équipe de recherche doit déposer les dossiers de candidature des candidats qu’ils ont présélectionnés et classés. La qualité des dossiers est évaluée par une commission, dite « Commission Mixte », constituée des enseignants-chercheurs internes membres du Conseil Scientifique et de ceux du Conseil d’Ecole Doctorale. La procédure aboutit, en général fin juin, à l’attribution des « contrats doctoraux » par le Conseil d’Ecole Doctorale.

 Différentes allocations ou bourses de grands organismes

 CNRS : Le CNRS accueille, au sein de ses laboratoires de recherches, des doctorants qui souhaitent préparer une thèse. Chaque début d’année, l’Institut Charles Delaunay, dans le cadre de l’appel à proposition (cf. www.sg.cnrs.fr/drh/emploi-nonperm/formation.htm), dépose un certain nombre de sujets auprès du CNRS. Certains d’entre eux pourront se voir attribuer un contrat doctoral (anciennement Bourses Doctorales pour Ingénieurs – BDI).

 La majorité des grands organismes (ADEME, INRIA, …) financent ou cofinancent des thèses. Se référer à leur site pour plus de détails.

 Les thèses CIFRE

 Le dispositif CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la REcherche) subventionne toute entreprise de droit français qui embauche un doctorant pour le placer au cœur d’une collaboration de recherche avec un laboratoire public. Les travaux aboutiront à la soutenance d’une thèse en trois ans. Les CIFRE sont intégralement financées par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche qui en a confié la mise en œuvre à l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie – ANRT – (cf. son site www.anrt.asso.fr/index.jsp ).

 Il s’agit d’une collaboration tripartite impliquant une entreprise, une équipe universitaire, en l’occurrence de l’UTT, un doctorant. Ce dernier est préalablement sélectionné par l’entreprise et/ou le(s) directeur(s) de thèse. En parallèle,

- L’étudiant dépose son dossier de candidature auprès de l’Ecole doctorale qui étudie son admission éventuelle.

- L’entreprise et l’enseignant-chercheur se mettent en rapport avec la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels (DVPI) de l’UTT pour mettre en place le contrat de collaboration qui devra être signé entre les deux entités. La DVPI informe l’Ecole Doctorale de son accord pour la mise en place de la thèse CIFRE. L’Ecole Doctorale fournit alors l’attestation d’admission du candidat (si celle-ci est avérée) demandée par l’ANRT et nécessaire au dépôt du dossier.

- L’entreprise dépose ce dossier auprès de l’ANRT qui communique sa décision sous deux à trois mois.

- A réception de l’accord de l’ANRT, l’étudiant sera alors en mesure de procéder à son inscription.

 L’Ecole Doctorale ne peut procéder à l’inscription de l’étudiant :

-          que sur présentation de l’accord de l’ANRT concernant la convention CIFRE ou sur présentation de l’engagement de l’entreprise à prendre en charge la rémunération du doctorant dans son intégralité,

-          qu’avec l’accord de la DVPI (cf. contrat d’accompagnement).

 Quand le financement CIFRE est confirmé, le doctorant est salarié de l’entreprise qui recevra, elle, une subvention de l’ANRT.

 Les thèses financées par un employeur

 Deux cas principaux peuvent se rencontrer, hormis la thèse CIFRE vue ci-dessus :

-          le candidat doctorant est salarié d’une entreprise, et celle-ci accepte qu’il s’engage dans un doctorat,

-          Une entreprise sélectionne un candidat doctorant dans le cadre d’un projet de recherche.

L’entreprise rémunère le doctorant pendant les 3 années de la thèse.

 Dans les deux cas, comme pour la thèse CIFRE, il s’agit d’une collaboration tripartite impliquant une entreprise, une équipe universitaire, en l’occurrence de l’UTT, un étudiant doctorant.

 Le candidat devra, au préalable de tout accord, déposer son dossier de candidature auprès de l’Ecole Doctorale qui étudiera son admission éventuelle.

 L’entreprise et l’enseignant-chercheur se mettent en rapport avec la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels (DVPI) de l’UTT pour mettre en place le contrat de collaboration qui devra être signé entre les deux entités. La DVPI informe l’Ecole Doctorale de son accord pour la mise en place de cette thèse.

 Le doctorant est salarié de l’entreprise (CDD ou CDI), voire dans certains cas de l’UTT (contrat doctoral).

 Cas des doctorants de nationalité étrangère

 Le doctorant de nationalité étrangère peut également obtenir :

 -          une bourse du gouvernement de son pays d’origine (démarches à effectuer directement par l’étudiant auprès des organismes concernés, ou via l’UTT dans le cadre des programmes internationaux de l’Ecole Doctorale : Chine, Liban, Singapour, Argentine…),

-          une bourse du Ministère des Affaires Etrangères français (voir les appels émis par les ambassades françaises installées dans le pays d’origine – démarches à effectuer par le candidat),

-          s’il y a cotutelle, une bourse du gouvernement de son pays d’origine ou un autre financement pouvant prendre différentes formes (démarches à effectuer par le Directeur de thèse de l’UTT avec l’Ecole Doctorale).

-          etc.

 Le financement de la thèse est un point primordial qui doit être impérativement abordé avec le directeur de thèse envisagé. En conclusion, nous précisons que le financement « personnel » (par exemple, par des parents ou sur économies personnelles) n’est pas accepté.

 Quelques adresses utiles

 L’Association Nationale des Docteurs ès Sciences (ANDès) : elle rassemble les docteurs de toutes disciplines, quels que soient leur âge, leur statut professionnel, qu'ils résident en France ou à l'étranger. Vous trouverez, entre autres, sur leur site (www.andes.asso.fr ), le guide des financements, un récapitulatif de quasiment tous les soutiens financiers dont peuvent bénéficier les doctorants.

 Intelli’Agence (www.intelliagence.fr,  anciennement Association Bernard Grégory) : elle a pour mission de promouvoir la formation par la recherche dans le monde socio-économique et d'aider à l'insertion professionnelle en entreprise des jeunes docteurs de toutes disciplines. Des offres de thèses, dont celles de l’UTT, sont consultables sur leur site à la rubrique EMPLOI (propositions de thèses).