1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

Rencontre entre Mariya Gabriel et les 8 recteurs et présidents de nos universités pour parler des réalisations et des défis atteints au sein de l’Eut+

Publié le 16 juin 2022 Mis à jour le 16 juin 2022
Date(s)

le 16 juin 2022

Le 14 juin 2022, les recteurs et les présidents des 8 universités membres de l’Université Européenne de Technologie ont visité les institutions européennes à Bruxelles, le Parlement Européen et la Comission Européenne. Durant la première partie de la visite, les représentants de l’Eut+ ont eu une réunion avec les membres du Parlement Européen de la commission de la culture, de l’éducation, de la jeunesse et des sports - Marcos Ros Sempere et Dace Melbarde et de la commission de l’industrie, de la recherche et de l’énergie - Iskra Mihaylova, Lina Galvez Munoz et Tsvetelina Penkova.

Le temps fort de la visite a été la réunion du comité directeur de l’Alliance Eut+ avec la commissaire européenne en charge de l’éducation, de la culture, de la jeunesse et des sports, @Mariya Gabriel.

Pendant cette réunion, l’état de mise en oeuvre du projet a été détaillé, en soulignant les objectifs qui distinguent l’Université européenne de Technologie des alliances de l’Université européenne. Les mesures proposées pour développer un système européen d’enseignement, de recherche et de gestion universitaire pleinement intégré ont également été discutées, en référence à l’accréditation européenne des nouveaux programmes conduisant à un programme et diplôme européen unique.

Mariya Gabriel a remercié Beatriz Miguel Hernández , Timothée Toury, Pierre Koch, Panayiotis Zaphiris, Leonīds Ribickis, Vasile Țopa, Arnd Steinmetz, David FitzPatrick, et Ivan Kralov, pour leurs discussions. Elle a félicité l’alliance pour ces réalisations: par exemple un master européen en ingénierie, des laboratoires de recherches européens. Elle a souligné l’approche intéréssante de l’intégration des défis technologiques et scientifiques par une innovation technologique axée sur la société, et centrée autour de l’humain, intégrant les sciences sociales dans les programmes d’études des étudiants. Son attention sera portée sur la question d’ordre juridique à aborder pour parvenir à un diplôme européen et un statut durable pour les universités européennes, et elle attend que l’Eut+ contribue par son expérimentation à se diriger vers un espace européen de l’éducation et de la recherche.