1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

Signature d’une convention entre la Délégation Ministérielle aux Industries de Sécurité et la lutte contre les Cybermenaces et l’Université de technologie de Troyes

Publié le 29 janvier 2020 Mis à jour le 29 janvier 2020
Date(s)

le 29 janvier 2020

Les derniers échanges avec la Délégation Ministérielle aux Industries de Sécurité et la lutte contre les Cybermenaces (DMISC) du Ministère de l'Intérieur confirment la volonté d'acter la mise en place d'une convention de partenariat avec l'Institut sur la Sécurité Globale et l'Anticipation (ISGA) de l'Université de technologie de Troyes (UTT).

La DMISC, dont la mission est de développer et de protéger la capacité industrielle et technologique de la nation en matière de sécurité et de lutte contre les cybermenaces, initie des partenariats et définit des plans d'actions au niveau du Ministère.

Fort de ses liens, tant avec le Ministère de l'Intérieur que le Ministère des Armées, l'ISGA confirme également, par le développement de son institut et de ses deux Chaires "Gestion de Crise" et "Sécurité Globale", sa place en tant qu'acteur majeur dans ce domaine d'expertise.

Dans ce cadre, Michel Cadic, Délégué ministériel adjoint aux industries de sécurité et à la lutte contre les cybermenaces, Pierre Koch, Président de l’UTT et Patrick Laclémence, Directeur de l'Institut sur la Sécurité Globale et de l'Anticipation, signeront officiellement cette collaboration, vendredi 31 janvier 2020 à 15h00 à l’UTT.

La collaboration aura pour objectif de :
 
  • Étudier de faisabilité d’un parcours Ingénieur « Architecte de Sécurité » ;
  • Préparer un dossier de création d’un laboratoire de recherche facteurs humains orienté métiers de la sécurité dans les locaux de l’UTT/ISGA, adossé à l’Equipe de Recherche Interdisciplinaire sur les problématiques de Sécurité (ERIS), qui sera soumis aux instances de l’UTT ;
  • Développer un réseau collaboratif entre les communautés de chercheurs, institutionnels et praticiens associés à la DMISC et l’UTT/ISGA ;
  • Développer des travaux de recherche à finalité opérationnelle sur les thématiques de la sécurité globale, de la gestion de crise, de la résilience et continuité d’activité ;
  • Mobiliser des équipes des deux partenaires afin de développer des propositions (projets, solutions, etc.) en matière de réponse à des problématiques opérationnelles et de valorisation des résultats de la recherche, à travers :
    • le développement des connaissances scientifiques et technologiques nécessaires à l’amélioration de pratiques opérationnelles,
    • le développement de prototypes et démonstrateurs de recherche, et la mise au point de nouveaux processus et outils de gestion des événements de sécurité.