Contenu

Génie Industriel (GI)

La spécialité Génie Industriel (GI) forme en 3 ans des ingénieurs capables de concevoir et de gérer des systèmes de production, en intégrant leurs divers aspects scientifiques, techniques et socio-économiques.

Une approche globale des processus de production

Le Génie Industriel représente l'ensemble des méthodes et techniques permettant de maîtriser une installation industrielle et d'en optimiser les performances en intégrant les exigences et les contraintes techniques et financières que l'entreprise doit satisfaire.

Des spécialisations variées

Après une formation de base, 3 Filières sont proposées :

  • La Filière "Logistique Interne et Production" fournit les compétences nécessaires à la conception et la gestion optimisées des systèmes de production de différentes natures : agencement, implantation d'atelier et de zone de stockage, conception de lignes de production, gestion des stocks et des entrepôts, ordonnancement de tâches, approvisionnement interne, planification des activités et prévision de la demande, systèmes d'information,gestion des flux en interne, manutention.
  • La Filière "Logistique Externe et Transport" fournit aux étudiants une vision transversale et globale de l’activité industrielle et des techniques pour maîtriser les coûts et améliorer la qualité et le niveau de service : tournées de véhicule, taille de flottes, localisation d'entrepôts et de site de production, gestion des approvisionnement et prévision de la demande sur système multi-échelons, gestion des flux sur l'ensemble de la chaîne logistique et échanges internationaux, soutien logistique intégré et logistique inverse
  • La Filière "Sûreté de Fonctionnement, Risques et Environnement" prépare des ingénieurs compétents sur les questions de maîtrise des installations industrielles, de gestion des infrastructures à risques, de prévention des accidents industriels majeurs, et de développement durable.
    De manière équilibrée, elle développe les capacités à savoir identifier des risques et mettre en œuvre des politiques de prévention et/ou de gestion d’impact (en particulier sur l’environnement), à mener des études de sûreté de fonctionnement quantitatives (évaluation d’un niveau de fiabilité, de maintenabilité, calculs de probabilité d’accidents…), à optimiser et gérer des stratégies de maintenance et de surveillance avec une logistique de soutien intégrée, à développer et manager des analyses environnementales, des démarches liées à l’écoconception, au recyclage… pollution.