1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

Challenge InnovaTech 2019 : Edilène Gauthé, Aurélie Julienne et Lucie Deiber remportent le 1er prix du jury Champagne-Ardenne

Publié le 6 mars 2019 Mis à jour le 6 mars 2019
Date(s)

le 6 mars 2019

Mardi 5 mars 2019, cinq lycéennes des Lombards et Camille Claudel à Troyes, sept étudiantes à l’IUT de Troyes, l’EPF et l’Université de technologie de Troyes (UTT), accompagnées d’une ingénieure UTT, se sont rendues à l'Ecole des Arts Métiers à Châlons-en-Champagne pour participer au challenge InnovaTech proposé par l’association Elles bougent.

L’équipe "Émilie du Châtelet", composée d’Edilène Gauthé, étudiante ingénieure UTT en Automatique & Informatique Industrielle, Aurélie Julienne, étudiante ingénieure UTT en Génie Mécanique, Lucie Deiber, étudiante en Tronc commun à l’UTT, Lucie Gaignette et Margaux Mourlon, toutes deux élèves au lycée Roosevelt à Reims, Clémence Capitaine, marraine Elles bougent chez Bouygues Construction et Marie Frayssinhes marraine Elles bougent chez Enedis Champagne-Ardenne, a reçu le 1er prix du jury du challenge InnovaTech 2019 en Champagne-Ardenne, avec son projet "L’effet pas’pillon" !

Les lycéennes, étudiantes et marraines Elles bougent ont travaillé en équipe pour imaginer un concept innovant lié à un des quatre thèmes proposés (Transport de demain, Objets intelligents et connectés, Ville durable et Intelligence artificielle).

En choisissant de traiter le thème Ville durable, l’équipe a présenté "L’effet pas’pillon" : le projet consiste à rendre les villes plus éco-responsables, en déployant des solutions de récupération de l'énergie des pas des piétons sur les lieux de passage (trottoirs, arrêts de bus, sorties de métro, paliers de magasins…). Ces plateformes mobiles et modulables récupèrent l'énergie des pas pour la transformer en énergie électrique (grâce à un système de volant d'inertie). Le but sera alors de restituer l’énergie produite dans la consommation électrique de la ville (éclairage, rechargement voiture électrique...). "Un petit pas pour l'homme, un grand pas pour la ville" précisent les lauréates.

Avec le projet "L’effet pas’pillon", l’équipe "Émilie du Châtelet" a ainsi décroché son billet pour représenter la région à la finale du challenge InnovaTech 2019, le 19 mars prochain sur la scène du Ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, pendant la Semaine de l'Industrie.

Le challenge InnovaTech, proposé par l’association Elles bougent, est un challenge intergénérationnel rassemblant des équipes composées de 2 marraines, de 2 étudiantes et de 2 lycéennes. Le temps d'une journée, elles imaginent un produit ou un service innovant lié à l'Industrie du Futur. Elles travaillent ensemble en mode "speed project" et, en fin d'après-midi, elles présentent leur concept de manière dynamique et inspirante sous forme de pitch.

Suite au succès de la première édition qui a eu lieu en mars 2016 à Paris, l'association Elles bougent a démultiplié cette initiative, en proposant, en 2019, des challenges InnovaTech dans 16 villes en France et dans les régions d'Outre-Mer.

Bravo à Edilène, Aurélie, Lucie et toute l’équipe. Bonne chance à toutes pour la finale à Bercy !

Depuis avril 2017, l’UTT s’engage au côté de l’association Elles bougent pour la promotion de la mixité dans les carrières scientifiques et techniques. Des rencontres entre lycéennes, étudiantes et marraines Elles bougent sont organisées pour permettre à chacune d’échanger et de mieux découvrir les métiers de l’ingénierie. La mission de l’association Elles Bougent est de susciter des vocations au témoignage : forums, visites de sites et de salons spécialisés, challenges, rallyes, conférences, interventions dans les collèges et lycées... Peu importe la forme qu'ils prennent, Elles bougent place la rencontre entre ses marraines et les jeunes filles d'aujourd'hui au cœur de tous ses évènements. Elle regroupe pour cela près de 3 000 marraines partout en France.