1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

1er Prix de l’Innovation pour 3 étudiants ingénieurs à l’Université de Technologie de Troyes

Publié le 29 juin 2018 Mis à jour le 29 juin 2018
Date(s)

le 29 juin 2018

Trois étudiants ingénieurs en Génie Mécanique à l’Université de Technologie de Troyes ont participé à la première édition du Prix de l'Innovation en Sciences et Techniques organisé par la Conférence internationale des formations d’ingénieurs et techniciens d’expression française (CITEF).

L’objectif de ce concours est de stimuler, récompenser et mettre en valeur le dynamisme, l’excellence et la créativité de la jeunesse francophone dans le domaine des Sciences et des Techniques.
Robin Gabuthy, Florian Prieur et Paul Lepoutre ont décroché le 1er Prix de l’Innovation, doté de 2500 €, pour leur projet « Impact », vélo urbain innovant.

Le jury constitué par le bureau de la CITEF s’est réuni au mois de juin 2018, et a reconnu la qualité et le caractère innovant de l’étude présentée par les trois élèves ingénieurs de l’UTT.


Le projet Impact en quelques mots :

Les citadins ont de plus en plus recours au vélo pour leurs trajets quotidiens. Le vélo présente de nombreuses qualités bien qu’il ait pourtant peu évolué pour s’adapter à cette nouvelle pratique.

Avec les enjeux écologiques croissants et la forte concentration des populations en ville, le vélo pourrait jouer un rôle majeur dans le futur monde du transport. Son faible encombrement pourrait être LA solution aux problèmes d’engorgements des villes. Avec une pratique quotidienne, il aurait également son rôle à jouer dans le domaine de la santé publique.

Déçus de ce que proposent actuellement les grandes marques du secteur, Robin, Florian et Paul ont donc repensé le vélo pour en faire un vrai véhicule urbain, capable d’apporter une solution viable aux problèmes de transports dans le monde de demain. Ils se sont lancés dans la conception d’un vélo personnel innovant, à destination des utilisateurs quotidiens type vélotafeurs et étudiants qui pédalent pour aller au travail. Ils souhaitent un vélo qui reste léger et performant tout en répondant à de nouveaux besoins.

Suite à une analyse approfondie, 3 grands axes de travail ont été dégagés :
 
  • La protection contre le vol :
    « En France, 50% des cyclistes ont déjà été victimes de vol. Nous avons donc travaillé sur la protection de tous les périphériques (roues, selle…) et sur un moyen permettant de rendre le vélo inutilisable par le voleur. Toutes les solutions sont internes au cadre et anti forçage. Le vélo ne laisse apparaitre aucun équipement pour ne pas susciter de convoitise et éviter tout vandalisme. »
  • La sécurité :
    « En ville, la chaussée se partage entre de nombreux véhicules de différents types. Les cyclistes sont très exposés et les risques d’accidents sont importants (1,5 fois plus que pour les piétons et automobilistes). Les principaux enjeux sont d’être vu et de pouvoir communiquer ses intentions aux autres usagers. »
     
  • La fiabilité :
    « Notre vélo étant conçu pour un usage utilitaire, il est impératif de réduire le temps d’entretien au maximum, en particulier concernant les pneus, les freins et le système de transmission. Il est autonome en énergie. L’ensemble de ses fonctionnalités sont toujours utilisables sans avoir à s’en préoccuper. »
Après la phase de conception, les trois élèves ingénieurs vont s’attacher à la fabrication d’un premier prototype. La dotation du Prix de l’Innovation est une première brique à un financement qui devra être complété auprès de partenaires. Les sociétés Igus® et Euro-Locks ont déjà rejoint l’aventure.