Université de technologie de Troyes

Contenu

L'UTT accueille la 8ème édition du Workshop Interdisciplinaire sur la Sécurité Globale (WISG)

Le 24 janvier 2014

Pour la huitième année consécutive, l’Université de technologie de Troyes (UTT) accueille sur son campus, les 30 et 31 janvier prochains, le colloque interdisciplinaire WISG. Ce rendez-vous incontournable a réuni en 2013, plus de 350 représentants issus de la sphère institutionnelle, académique ou industrielle.

Depuis 2007, le Workshop Interdisciplinaire sur la Sécurité Globale (WISG) réunit chaque année la communauté de recherche en sécurité pour faire le point et échanger autour de résultats récents obtenus. La recherche en sécurité apparait comme un moteur incontournable, auquel le programme CSOSG « Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale » de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) et le volet sécurité du 7ème programme cadre de recherche et développement de l'Union Européenne ont largement contribué.

La Sécurité globale est définie comme « la capacité à assurer, à une collectivité donnée et à ses membres, un niveau suffisant de prévention et de protection contre les risques et les menaces de toutes natures et de tous impacts, d'où qu'ils viennent »[1]. Cette capacité doit s'exercer dans des conditions qui favorisent le développement sans rupture de la vie et des activités collectives et individuelles.

Elle regroupe à la fois la sécurité du citoyen, la cybercriminalité, la sécurité industrielle, la sécurité des infrastructures vitales, des territoires, des transports, la sécurité civile et la gestion de crises. C’est un domaine à la croisée de plusieurs disciplines : les sciences de l’ingénieur (capteurs, traitement du signal et de l’image, outils d’aide à la décision, simulation, intelligence répartie), les technologies de l’information et de la communication, les sciences humaines et le droit.

« WISG est devenu en quelques années le rendez-vous annuel de la communauté française autour de cette thématique multidisciplinaire. Il y aura près de 300 inscrits cette année. L’année 2014 sera une année charnière : nouvelle organisation thématique de l’Agence Nationale de la Recherche, création de la filière industrielle de sécurité française, démarrage du cycle 2014-2020 des appels à projets au niveau européen. Le WISG 2014 se propose d’en décrypter les enjeux et les opportunités. » souligne Patrick Lallement, enseignant-chercheur à l’UTT, responsable de l’organisation de ce colloque,

Le WISG 2014

Les sept premières éditions du WISG ont pleinement montré la pertinence d'une telle manifestation, tant par la variété des questions abordées que par la diversité et la complémentarité des participants.

Au-delà du bilan des travaux financés par l'ANR, l'édition 2014 du WISG sera également l'occasion de présenter les nombreux changements en cours au niveau français et européen en matière de soutien à la recherche en sécurité.

Le WISG 2014 s’articule autour de trois demi-journées phares :

  • La 1ère demi-journée concerne la filière industrielle de sécurité en France et sa connexion avec l’Europe
  • La 2ème demi-journée parle des appels à projets 2014 : franco-allemand et H2020
  • La 3ème demi-journée porte sur la recherche et l’innovation en matière de sécurité : de nouvelles pistes ?

Une session dédiée à la recherche de partenaires est également mise en place. Elle offre l’opportunité pour les acteurs de la recherche en sécurité de préparer des consortiums en vue des prochains appels franco-allemand et européen autour de programmes phares tels que « Sécurité Globale » de l’ANR, le programme de recherche allemand « Research for Civil Security » du BMBF (Ministère Fédéral allemand de la Recherche et de l’Education) ou bien « Horizon 2020 ».

Outre les conférences et sessions de présentation, deux tables rondes sont organisées. La première étudie « des projets de plateformes d’évaluation des nouvelles solutions de sécurité » et la seconde traite de « la filière industrielle de sécurité ».

 

 

Parmi les participants au WISG 2014, on compte des représentants des partenaires du programme CSOSG à savoir le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR), le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale (SGDSN), l’Institut national de police scientifique (INPS), la Direction Générale de la Compétitivité, de l'Industrie et des Services (DGCIS), la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) rattachée au Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie (MEDDE) mais aussi les organismes de recherche comme l’institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture (IRSTEA), le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), le Club des Directeurs de Sécurité Des Entreprises (CDSE), également les industriels EDF, GEMALTO, MORPHO, SNCF, THALES, et enfin des grandes écoles comme l’Université Montpellier 2 et l’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (UVHC).


[1] Institut National des Hautes Études en Sécurité – INHES, 2003

 

Retour à "toute l'actualité"