Université de technologie de Troyes

Contenu

L'UTT et l'ICD font la couverture de la prestigieuse revue "Advanced Materials"

Le 16 mai 2017

Si l'épaisseur atomique des matériaux 2D est à l'origine de leurs propriétés physiques remarquables (absorption et émission de lumière, conductivité thermique et électrique), elle les rend particulièrement sensible à la surface sur laquelle ils sont déposés ou reportés. Un des enjeux majeurs consiste aujourd'hui à pouvoir intégrer ces films ultra-minces sans détériorer leur propriétés.

L'équipe LNIO de l'Institut Charles Delaunay (UMR6281) vient de démontrer en collaboration avec une équipe Coréenne de l'Université Sang Kyan Kwan (SKKU), qu'il est possible de préserver ces propriétés en déposant les films de matériaux 2D sur des couches minces nanostructurées réduisant considérablement les points de contacts. Le film est dit auto-supporté et présente une émission plus de 100 fois supérieure à celle d'un film déposé sur une surface classique.

La simplicité des procédés et la nature même du substrat utilisé, des nanofils de ZnO auto-organisés obtenus par simple croissance chimique en solution compatible grande échelle, rendent ces travaux particulièrement pertinents pour le développement de dispositifs optoélectroniques d'épaisseur ultime très efficaces et utilisant très peu de matière, avec des applications directes dans le domaine de l'éclairage, de la photodétection ou encore du photovoltaïque.


SKKU est une université partenaire de l'UTT. Les travaux ont été menés, en Corée au sein du CINAP (Center for Integrated NAnostructure Physics) et du DOES (Department of Energy Science) dans le cadre de l'initiative "BK21 PLUS" et en France du projet FUI MULTISS.


> Pour en savoir plus sur l'article