Université de technologie de Troyes

Contenu

La recherche en sécurité : Focus sur la coopération franco-allemande

Du 25 janvier 2011 au 26 janvier 2011

La 5e édition du workshop interdisciplinaire sur la sécurité globale  accueillera 400 personnes à Troyes


Troyes, le 20 janvier 2011 – Focus sur la recherche en sécurité allemande : Klaus Thoma (directeur de l’Institut Fraunhofer EMI), Stefan Mengel (Ministère fédéral allemand de la recherche), Steffen Muhle (association des ingénieurs allemands) et Klaus Neidhardt (Institut des hautes études de la police allemande) présenteront un état des lieux à leurs homologues français, lors du Workshop Interdisciplinaire sur la Sécurité Globale (WISG) qui aura lieu    les 25 et 26 janvier 2011 à l’UTT. Le focus franco-allemand de cette édition du colloque annuel prépare le prochain appel à projets Concepts Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale (CSOSG) de l’ANR qui sera franco-allemand. Tous les projets qui seront présentés devront associer un consortium allemand et un consortium français.
Pour la cinquième fois, l’UTT réunira sur son campus les experts de la sécurité globale.     400 participants (chercheurs, industriels, opérateurs, prescripteurs…) sont attendus à cette  rencontre d’experts et scientifiques.
La sécurité globale englobe à la fois la protection du citoyen, la sécurité économique, sanitaire, informatique et numérique, la sécurité du territoire et la sécurité civile, la sécurité des transports, la gestion de crise, la sécurité industrielle ainsi que la lutte contre le terrorisme, la criminalité et la fraude. Des scientifiques venant de la sphère publique, du monde de l’entreprise, de l’industrie et de laboratoires de recherche se réunissent autour de conférences, débats et séances de posters.

Deux tables rondes permettront de riches échanges entre les participants et les spécialistes invités. La première porte sur le thème « Sciences sociales et sécurité ». Cette table ronde montrera l’importance des sciences sociales dans le domaine de la recherche en sécurité, et l’intérêt croissant que leur portent les industriels concernés. La deuxième a comme sujet « Traitement des données et de l'information dans les projets de recherche : des besoins opérationnels pour la sécurité globale aux travaux de recherche et de développement ».

Un autre point fort de cette manifestation sera la présentation, sous forme de posters, de tous les projets en cours des éditions du programme « Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale » (CSOSG) de l’ANR, de 2006 à 2010, ce qui donnera une vision très complète de la recherche française actuelle en ce domaine.

Philippe Cornu, enseignant-chercheur à l’UTT et responsable de l’organisation de ce colloque, souligne : « WISG est devenu le rendez-vous annuel national d’une communauté multidisciplinaire explorant cette vaste thématique. La situation d’Haïti, un an après le tremblement de terre, montre à quel point la gestion de crise est indispensable. La gestion des victimes du fait d’attentats ou d’événements naturels (tremblement de terre, tsunami, etc.) devient le cœur des attentions. »



Participants  et thèmes du WISG 2011

Ministère fédéral allemand de la recherche (BMBF), Verein Deutscher Ingenieure (association des ingénieurs allemands), Institut Fraunhofer EMI, Agence Nationale de la Recherche (ANR), Direction Générale pour l’Armement (DGA), Ministère de l’Intérieur, Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN), Secrétariat Général de la Défense Nationale (SGDN), Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), les groupes industriels EADS, Thales, Alcatel Lucent et Bertin Technologies, SAGEM entre autres.
Parmi les thèmes évoqués : aide à la simulation, protection des infrastructures critiques, formation à la gestion de crise, recherche sur les menaces nucléaires, radiologiques bactériologiques et chimiques, analyse acoustique, modèles de sécurités en stéganographie (dissimulation de messages), biométrie, etc.


L’UTT et la sécurité

La recherche sur la sécurité globale fait écho à la thématique transverse de recherche de l’UTT, «Sciences et Technologies pour la Maîtrise des Risques» (STMR). La compétence de l’établissement troyen, qui s’exprime par son activité de recherche en ce domaine, est reconnue par l’ANR qui a choisi l’UTT comme structure support pour son programme CSOSG (Concepts, Systèmes et Outils pour la Sécurité Globale), comme par le CNRS qui a constitué une UMR avec l’UTT sur la thématique. L’UTT anime par ailleurs le Groupement d’Intérêt Scientifique « Surveillance, Sûreté et Sécurité des Grands Systèmes » (GIS3SGS). Créé en avril 2007, il associe 13 partenaires fondateurs universitaires et industriels, regroupant 10 laboratoires.

Pour en savoir plus : http://www-wisg2011.utt.fr

Retour vers "toute l'actualité"