Université de technologie de Troyes

Contenu

Création d’un réseau collaboratif "photonique" en région Grand Est : signature d’un accord-cadre entre l’UTT et CentraleSupélec

Le 5 mai 2017

L’Université de technologie de Troyes (UTT) et CentraleSupélec s’associent pour initier et développer sur le long terme un rassemblement d’acteurs académiques et industriels de la photonique en Région Grand Est.

Pierre Koch, Président de l’UTT, et Konrad Szafnicki, Directeur du Campus de Metz de CentraleSupélec, signeront un accord-cadre lundi 22 mai 2017 à 11h10 à l’UTT, en présence d'Isabelle Heliot-Couronne, Conseillère régionale, Présidente de la commission "Innovation" au Conseil régional Grand Est, afin de créer un réseau "photonique" fort et pérenne sur le territoire dans le contexte de la création récente de la Chaire Photonique à CentraleSupélec.

 

La photonique est un domaine scientifique et technique qui concerne le développement, l'étude et la fabrication de composants permettant la génération, la transmission, le traitement (modulation, amplification) la mémorisation, conversion et l’exploitation de signaux optiques. Elle est considérée par la Commission Européenne comme une des cinq technologies clés et un vecteur d'emplois majeur notamment en France avec plus de 750 entreprises concernées par la photonique dans leur domaine d'activités. Aussi, il convient de créer des synergies, notamment entre le monde académique et industriel, permettant à la France de s’inscrire dans la dynamique du développement de ce domaine, porteur des produits innovants d’avenir.

CentraleSupélec est un acteur majeur de la photonique et souhaite porter une ambition multiple : préparer le terreau scientifique et technique propice aux innovations technologiques dans la transmission optique de l'information et contribuer ainsi à l’essor et à la valorisation économique de la photonique en France, former des ingénieurs de haut niveau dans le domaine de spécialisation en photonique et dans un contexte international, permettre la diffusion du savoir et de l'importance de la Lumière auprès du grand public en associant notamment science et culture. Le Laboratoire Matériaux Optiques, Photonique et Systèmes (LMOPS), dont CentraleSupélec partage la tutelle avec l'Université de Lorraine, est reconnu internationalement en optique non-linéaire et en dynamique non-linéaire de systèmes photoniques avec notamment pour application le traitement optique de l’information. En 2017 CentraleSupélec a lancé la première Chaire en Photonique en France, avec le soutien de l'entreprise AIRBUS group GDI Simulation, de l'Etat, de l’Europe (FEDER), de la Région Grand Est, du Département de la Moselle et de Metz Métropole (www.chairephotonique.fr).

La recherche de l’UTT, en lien étroit avec les formations, est pilotée par l’Institut Charles Delaunay (UMR CNRS 6281) qui regroupe huit équipes de recherche. Les activités des acteurs de la recherche de l’UTT s’appuient sur plusieurs plateformes technologiques. La diversité de ces équipes permet d’une part une approche pluridisciplinaire du développement des technologies du futur et d’autre part l’exploration de domaines d’excellence. En particulier,  l’UTT appuie son expertise photonique sur le Laboratoire de Nanotechnologie et Instrumentation Optique (LNIO, composante de l’UMR CNRS Charles Delaunay), internationalement reconnu pour son expertise en  nano-optique et en nano-photonique.

L’UTT et CentraleSupélec disposent ainsi d’une longue tradition d'innovation en matériaux, imagerie, (bio)chimie et nanosciences ; disciplines où l’optique et la photonique tiennent une place importante.

Par la signature de l’accord-cadre, l’UTT et CentraleSupélec affirment leur volonté profonde de travailler en synergie pour développer la photonique, de la recherche fondamentale jusqu’aux applications, et répondre à de nombreux enjeux sociétaux notamment dans les domaines des matériaux innovants, de l'énergie, des télécommunications, de la santé, de la sécurité et de l'industrie du futur.

L’UTT et CentraleSupélec souhaitent être rassembleurs sur le sujet. Outre les Parties signataires du présent accord, ce réseau « photonique » se développera dans la Région Grand Est avec l’ambition d’impliquer d'autres acteurs de premier plan dans le domaine de la photonique.

Cette collaboration universitaire, qui comporte plusieurs volets (Recherche, Formation et Transfert de technologie), veut se tourner vers le monde socio-économique et permettre à tout un chacun de prendre conscience de l'importance de la Lumière dans les enjeux de société. CentraleSupélec et l’UTT souhaitent notamment :

  • Développer le transfert de connaissances et de savoir-faire sur la photonique, ou plus globalement les applications de la lumière et des technologies optiques, auprès des acteurs industriels.

  • Promouvoir la photonique auprès des collectivités locales, territoriales et régionales, des élèves en formation ingénieur ou master, ainsi que d'un large public, dans l’objectif d’accélérer l’acceptabilité de ces nouvelles technologies dans notre Société et ainsi également encourager la formation d’experts ingénieurs et scientifiques en France.

  • Développer sur le long terme un réseau pérenne d’acteurs académiques et industriels de la photonique en Région Grand Est.



Pour Renaud Bachelot, Professeur des Universités, responsable du Laboratoire de Nanotechnologie et Instrumentation Optique à l’UTT, « cet accord pose les bases d’un rassemblement des équipes régionales autour de projets ambitieux  dans le domaine de la photonique ».

Marc Sciamanna, Professeur, titulaire de la Chaire Photonique à CentraleSupélec (www.chairephotonique.fr) précise : « Par cet accord, l’UTT s'inscrit comme le premier partenaire académique de la Chaire Photonique, en partageant son ambition de promouvoir la photonique auprès d'un large public mais aussi de développer le transfert des connaissances et savoir-faire auprès des entreprises. Ce partenariat pose aussi les bases d'un réseau photonique que l'on souhaite rapidement développer dans la Région Grand Est dans le cadre des missions de la Chaire Photonique à CentraleSupélec. »